L’impunité des banquiers

Régulièrement on entend dans certains médias que telle banque a été condamnée à payer une amende record, pour fraude avérée:

Mais malgré tous ces forfaits, aucun banquier n’est jamais condamné à aller en prison.

Récemment JP Morgan a été condamnée à payer une amende record de 13 milliards de dollars, ce qui peut paraître énorme au lecteur lambda.

Mais ce qu’il faut comprendre, c’est qu’en fraudant les banques ont gagné des centaines de milliards!

Donc résumons la situation:

  1. une banque fraude en manipulant le système, ce qui lui permet de gagner par exemple 100 milliards de manière indue
  2. elle se fait prendre la main dans le sac
  3. la « justice » trouve un « accord » avec elle, et lui fait payer 13 milliards d’amende

13 milliards d’amende vs 100 milliards de profit?

C’est comme si un braqueur de banque allait voler 100 millions, et la justice « l’obligeait » à payer 13 millions d’amende, en lui faisant promettre « plus jamais ça ».

Une telle « peine » est tout simplement un encouragement pour recommencer!

Donc toute cette « justice » n’est qu’un simulacre visant 2 choses:

  1. clore l’affaire en rendant un jugement définitif, empêchant de fait un jugement équitable
  2. impressionner le citoyen lambda en lui montrant que les banques doivent payer une amende « record », en réalité rendre une partie des profits générés à l’état

Donc quand les médias titrent: « JP Morgan paie une amende record de 13 milliards aux autorités américaines », lisez plutôt: « Le gouvernement américain a prélevé son pourcentage sur l’arnaque des subprimes qui a coûté des centaines de milliards aux citoyens américains (et mondiaux) »

Et voici l’impact d’une telle nouvelle sur l’action JP Morgan:

jp morgan

 

Just business as usual…

A Partager!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Speak Your Mind

*