Mes Prévisions pour l’avenir

Bien qu’il soit tout à fait impossible de prédire l’avenir, il est tout de même utile de faire des anticipations, tout en gardant à l’esprit que notre marge d’erreur est importante.

C’est un peu comme la meteo, on a toutes les chances de se tromper, mais il est utile de se préparer au cas où nous aurions raison

Voici donc mes anticipations pour les prochaines années:

Etat des lieux:
1. Pays « développés »

  • en faillite, chômage élevé, déficits de l’état impossible à combler, système politique à la botte des financiers.
  • Création monétaire pour combler les deficits.
  • Poids de la fonction publique et de la démographie vieillissante: paiement des retraites alors que le nombre d’actif / nombre de retraités chute.
  • Désindustrialisation au profit des pays à bas coûts salariaux.
  • Evolution vers une économie de services (tourisme, santé, luxe, internet).
  • Les états et les particuliers vont plutôt mal, seules les entreprises implantées dans les pays émergents compensent la baisse du chiffre d’affaire dans les pays développés par une augmentation du chiffre dans les pays émergents.

2. Pays émergents

  • En croissance, augmentation du niveau de vie, exportations, investissements venant des pays développés, boom immobilier.
  • Création de bulles qui risquent d’éclater épisodiquement, mais tendance de fond haussière

Principe d’inertie:

  • peu de changements à attendre, la tendance est bien établie

Conséquences:

  • chômage élevé dans les pays développés, pression sur les salaires qui resteront contenus
  • inflation des prix, car baisse de valeur de l’euro et du dollar suite à la création monétaire de la BCE et de la FED, et augmentation des biens importés et des matières premières
  • taxation des patrimoines, les états en deficit récupèrent de l’argent là où il y en a (encore)
  • émigration inversée, notamment les retraités mais aussi une partie des jeunes actifs, vers les pays émergents, car coût de la vie moins élevé et marchés de l’emploi plus dynamiques
  • En clair, stagnation des revenus, augmentation des dépenses = stagflation
  • Dans les pays émergents, portés à la fois par les exportations et la demande intérieure, augmentation des prix, des salaires, des actifs = inflation

A plus long terme:

  • Peak Oil, Peak Food etc…
  • Lorsque la consommation des pays émergents approchera celle des pays développés, arrivera un moment où les ressources énergétiques et alimentaires seront plus rares par rapport à une demande élevée entrainant pénuries, hyperinflation, révoltes, famines

Conclusion:

  • La pente est plutôt descendante qu’ascendante.
  • Se préparer à la décroissance est une bonne idée

Boule de Cristal

A Partager!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Speak Your Mind

*