Les 36 Stratégèmes : Manuel secret de l’art de la guerre

Ce livre ancien d’un auteur chinois inconnu explique 36 stratégies de guerre à la chinoise.

Une des stratégies s’appelle la théorie des chaînes, qui consiste à obliger l’ennemi à s’entraver avec ses propres chaînes, et ainsi être totalement immobilisé.

En voici une illustration théorique, puis pratique et appliquée à l’Union Européenne

Maison Individuelle vs Copropriété

Lorsque vous êtes propriétaire de votre terrain et de votre maison, vous êtes relativement libre de décider et d’agir sur l’ensemble de votre territoire.

Lorsque vous êtes dans un petit immeuble de 6 appartements, les décisions concernant la copropriété doivent être communes. La liberté est restreinte, mais on arrive à faire passer des décisions raisonnables en rassemblant une majorité.

Maintenant si vous êtes dans un immeuble à 27 appartements, il devient quasi impossible de prendre des décisions, et surtout des actions.

Les intérêts du rez de chaussée ne sont pas les mêmes que ceux du dernier étage.

Au final, c’est souvent le président du syndic, souvent extérieur à l’immeuble qui prend les décisions.

Le cas de l’Union Européenne

Lorsque la France était une nation souveraine, elle avait le loisir de décider de sa politique monétaire, budgétaire et économique.

Avec la CECA, la France réalisait une union à 6. Moins de liberté mais il y avait des avantages.

A 27, la France a perdu sa souveraineté. A 27, il est bien sûr impossible de s’entendre sur quoi que ce soit.

Du coup les lois et les décrets européens sont traités par des fonctionnaires européens, non élus, discrètement, sans que le peuple français n’ait son mot à dire.

La monnaie européenne, l’Euro, est l’apanage de la Banque Centrale Européenne, dirigée par un ex-banquier de Goldmann Sachs, et véritable patron de l’Europe…

Avec un déficit abyssal, l’état français n’a aucune marge de manoeuvre, et doit se tenir à carreau pour pouvoir emprunter de si chers euros…

Si le toutou Hollande essaie de dire que la finance est son ennemi, la finance lui rappelle vite qu’il va avoir besoin de quelques milliards à la fin du mois…

La Théorie des Chaînes appliquée à l’Europe

En s’enchainant les uns aux autres avec une monnaie commune, les pays européens se retrouvent totalement immobilisés.

Cela a permis de faire couler la Grèce, Chypre, l’Espagne, l’Irlande, le Portugal… A qui le tour?

Cela a permis à la BCE d’être le maître absolu des nations européennes, avec des états en faillite qui ont besoin d’argent frais chaque fin de mois pour continuer à fonctionner, et éviter la ruine.

La Pyramide de Ponzi de l’Euro

Avec une croissance nulle, un taux de chômage record et des états en faillite, la zone Euro devrait s’effondrer comme un château de cartes.

C’est pourquoi il est nécessaire d’attirer plus d’argent dans le système, et c’est pourquoi l’Union Européenne fait des yeux doux (ou plutôt corrompt) les pays hors zone euro, pour rejoindre cette belle pyramide de Ponzi.

D’où le passage de 6 à 27. D’où la manipulation des comptes de la Grèce pour la faire rentrer dans l’euro.

L’avantage étant de rassembler toujours plus de pays sous la sphère d’influence de la BCE et de l’Union Européenne, et d’enlever tout pouvoir à chacun de ses membres, dont la France.

Le modèle qui a inspiré l’Union Européenne

En réalité l’Union Européenne s’est largement inspirée du modèle de feu l’URSS, comme l’explique si bien ce soviétique:

Assembler un ensemble de nations au sein d’une même communauté, avec une monnaie commune, dirigée par des technocrates non élus, très bien payés, et redevables de personne, permet d’immobiliser les nations européennes avec leurs propres chaînes…

Même le vocabulaire est semblable à l’ex Urss: on parle de commissaires européens… ça ne sent pas vraiment pas la démocratie.

Malgré le refus des traités de Maastricht et Lisbonne par les français, « on » leur a donc imposé ce « machin » à coup de pompes dans le c..

Et je ne vois pas pourquoi le destin de l’Union Européenne sera différent de celui de l’URSS.

Au profit de qui?

A Partager!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Speak Your Mind

*