Quand l’Europe et les Etats sauvent les banques, qui paie?

Ce que peu de gens comprennent, c’est que lorsque les états et la BCE sauvent les banques de la faillite, ce n’est pas pour sauver le système et éviter l’effondrement économique, mais bien pour sauver les banquiers.

En réalité tous ces plans de sauvetage des banques, ainsi que des pays comme la Grèce, l’Irlande , le Portugal, l’Espagne etc ne sont pas là pour sauver la population, mais pour éviter des immenses pertes aux banquiers.

Qui paie l’addition?

Les contribuables européens, et leurs descendants puisque les dettes mettront des décennies à être remboursées.

En réalité tous ces plans ne sont qu’un immense transfert de richesse, des contribuables vers les banques, avec la complicité des politiques et des hauts fonctionnaires européens, qui touchent au passage de juteuses commissions.

C’est un beau racket, légalisé, et vendu par les media comme un « plan de sauvetage », sous entendu de l’économie, en réalité des banques.

Mais comme ce racket n’est pas suffisant, l’étape d’après est le racket pur et simple des déposants bancaires, comme à Chypre.

Donc racket des contribuables, racket des déposants, la dernière étape sera l’hyperinflation, c’est à dire le racket de l’ensemble de la monnaie papier en circulation.

Et comme rien ne se perd, et rien ne se crée, mais tout se transfert, toutes les richesses finiront dans les mains de la toute petite oligarchie qui gouverne dans l’ombre.

Les investisseurs pros s’en sortiront, les autres finiront ruinés, comme les grecs, chypriotes, irlandais etc…

Quand l’Europe sauve les banques, qui paie?

Dans ce reportage, Harald Shumann cherche à savoir où est passé l’argent lorsque les banques européennes ont fait faillite en 2008-2009, et ont été renflouées par les états et la BCE…

Une des sources divulgue la liste des bénéficiaires, et cite notamment « la 1ère banque française ». On aperçoit aussi le nom de Cnp Assurances…