L’inéluctable confiscation des dépôts bancaires (bail-in)

Dans cet article nous allons voir pourquoi la confiscation de vos dépôts bancaires sera la « solution » choisie pour faire face aux faillites bancaires.

Dans un obscur document intitulé « From Bail-Out to Bail-In – Mandatory Debt Restructuring of Systemic Financial Institutions« , le FMI explique pourquoi les banques devront être sauvées par les déposants plutôt que les états.

Evidemment cela est présenté comme une « avancée », à savoir que les contribuables ne seront plus sollicités, mais uniquement les déposants de la banque…

Comme il y a plus de déposants que de contribuables, c’est en réalité une façon de faire porter la charge à plus de monde, et surtout cela évite de poser la vraie question: Pourquoi devrait-on sauver les banques???

Les 3 grands risques d’effondrement systémique identifiés par le FMI (liste non exhaustive)

1. Le risque de contre partie

Les grandes banques sont toutes interconnectées, notamment via les produits dérivés, où la solvabilité de chaque banque est assurée en quelque sorte par une autre banque…

En théorie, le risque est assuré, mais en réalité, si un des maillons de la chaîne (le plus faible) rompt, alors toute la chaîne rompt.

C’est ce qui a commencé à se passer en 2008 suite à la faillite de Lehmann Brothers… la chute des dominos n’ayant été stoppée que par les sauvetages des états et des banques centrales (bail-out), in fine financée par les contribuables, leurs enfants, petits enfants et arrière petits enfants. Cela a augmenté considérablement la dette des nations, dont la France, merci Sarkozy

2. Le risque de liquidité

Etant surendetté et ayant un déficit de fonctionnement structurel, les états ont constamment besoin de liquidité, ne serait-ce que pour payer les factures courantes (salaires, retraites, sécu etc…).
Les banques françaises, utilisant des effets de levier supérieurs à 20, ont également besoin du marché interbancaire pour continuer à fonctionner normalement, notamment lorsqu’elles subissent des pertes importantes, comme sur les obligations grecques.
Si elles devaient vendre des actifs dans l’urgence, cela créerait un krach systémique, qui mettrait à terre banques, compagnies d’assurances, et états.
Or en 2009, les banques ne sachant pas quelle était l’ampleur des pertes sur les subprimes de leurs consoeurs, ont arrêté de se prêter de l’argent entre elles, asséchant toute liquidité. Encore une fois, ce sont les banques centrales qui ont du les sauver, en créant de la liquidité ex nihilo, ce qui revient à détruire la valeur de la monnaie et donc l’épargne des épargnants.

3. Le risque de contagion

Avec un tel jeu de dominos, il suffit qu’un domino tombe, pour entraîner tous les autres.

Cela a été le cas en 2008 lors de la faillite de Lehmann Brothers, mais aussi lors de la crise grecque, qui, sans le sauvetage de l’Union Européenne et de la BCE, aurait fait chuter une grande banque française ou allemande…

Le sauvetage grec ne visait nullement à sauver la population grecque, qui est en train de crever, mais bien les banques françaises et allemandes, et in fine le système bancaire international.

Le Bail Out (sauvetage des banques par les contribuables)

Lorsque vous déposez de l’argent sur votre compte en banque, par exemple 1000€, cela crée un passif de 1000€ pour la banque, car la banque en quelque sorte vous promet de vous rendre cet argent lorsque vous le demanderez (N.B: les promesses n’engagent que ceux qui y croient).

Avec ces 1000€, la banque va pouvoir acheter des actifs, par exemple 900€ d’obligations françaises, et 100€ d’obligations grecques car celles ci offraient un meilleur rendement…

Aujourd’hui, les banques françaises ont un ratio de capitaux propres d’environ 3%, cela dépend des banques évidemment. Dans notre exemple, cela voudrait dire que la banque dispose de 30€ de fonds propres.

Donc voici ce que nous aurions:

Bail In 1

Mais voici que la Grèce est en faillite, et donc ses obligations ne valent plus rien. Voici alors la situation:
Bail In 2

Tout d’un coup, il manque 100€, la banque est en faillite, ses fonds propres sont insuffisants pour combler ses pertes…

C’est là que sont intervenus les etats pour sauver les banques, ce qu’on appelle le Bail Out, notamment en 2008 pour Lemann Brothers (mais aussi lors de la faillite du Crédit Lyonnais).

C’est pour cela que l’union européenne et la Bce voulaient tant aider la Grèce, pour éviter la faillite des banques françaises et allemandes. Cela a permis aux obligations grecques de décoter de 50% seulement, et donc de minimiser les pertes des banques…

Le Problème du Bail Out (sauvetage des banques par les contribuables, leurs enfants, petits enfants, arrière petits enfants etc…)

Mais avec des dettes immenses, proches de 100% du PIB, ce type de sauvetage coûte extrêmement cher aux Etats, et surtout, ceux ci n’ont pas la capacité financière pour sauver ne serait-ce qu’une seule grosse banque (trop grosse pour faire faillite), et encore moins tout le système bancaire…

Une solution, serait de laisser la banque faire faillite et que l’état garantisse uniquement les dépôts… mais comme ce sont les banques qui gouvernent, c’est hors de question.

L’autre solution à la Crédit Lyonnais, c’est de créer une Bad Bank, qui rachète les obligations grecques 100, ce qui permet de sauver le Crédit Lyonnais, et cette bad bank est ensuite chargée de vendre les obligations grecques…

La Solution du Bail In (sauvetage des banques par les déposants)

C’est là que le Bail In intervient.

Jusqu’à présent, vos dépôts étaient sacrés… pas touche, sous peine notamment d’un bank run, et d’une accélération de la faillite bancaire.

Mais la situation étant critique, voici la solution préconisée par le FMI, et rendue légale par les instances européennes:

Bail In 3

 

Il suffit de confisquer les dépôts bancaires!

Dans notre exemple, il suffit de confisquer 100€ sur vos 1000€,  et hop le tour est joué, la banque est de nouveau solvable!

Comme c’est beau et bien pensé!

Les (nombreux) avantages du Bail In

  • Du coup l’état n’a pas besoin de sortir 1 centime pour sauver la banque!
  • La banque est sauvée, et évite donc l’effet de contagion et de domino avec les autres banques!
  • La banque n’a pas besoin de vendre d’obligations françaises, ni d’autres actifs, qui entraineraient un krach systémique!
  • La banque peut continuer de fonctionner!
  • La banque peut continuer à distribuer de généreux bonus à ses dirigeants et ses traders!
  • Il suffit de changer une simple variable informatique (le pourcentage de dépôts confisqués), pour sauver la banque quelque soit le montant de ses pertes!
  • Le système de Ponzi peut continuer comme avant!

Bref, que d’avantages, au détriment des pigeons habituels…

Et l’Europe a légalisé les bails in, empêchant tout déposant de demander justice et réparation…

Avec de tels avantages, soyez sûrs que la prochaine faillite bancaire sera réglée par une confiscation de vos dépôts bancaires.

Dites vous bien que la Loi dit désormais que vos dépôts bancaires sont un prêt à la banque, qui en contrepartie, ne vous offre qu’une promesse de vous les rendre, si elle le peut… Si elle ne peut pas, tant pis pour vous:

NUL N’EST CENSE IGNORER LA LOI

Hsbc en faillite?

Plusieurs signes semblent montrer que la banque Hsbc est en difficulté.
La société d’analyse Forensic Asia, indique qu’Hsbc aurait surestimé ses actifs de 50 milliards de livres anglaises, soit environ 60 milliards d’euros, et qu’il manquerait actuellement environ 45 milliards de capitaux à la banque anglaise.

Bien sûr une analyse ne fait pas le printemps, mais ce qui est troublant, c’est qu’Hsbc ait également imposé des limites de retrait de cash à ses clients anglais, avec le fallacieux prétexte habituel que c’est pour leur sécurité. Ainsi, un client anglais qui a essayé de retirer 7000 pounds s’est vu refusé l’accès à son argent, sous prétexte qu’il ne pouvait pas en justifier la destination! La banque a finit par lui lâcher 3000 pounds.

En France, nous sommes habitués depuis longtemps à la limitation des retraits en cash, pour notre « sécurité » évidemment…

Enfin, à titre personnel, lors de mon dernier séjour en Malaisie, il m’a été impossible de retirer du cash à un distributeur Hsbc! Ma banque m’a expliqué qu’ils avaient ensuite essayé de me joindre par téléphone, pour confirmer que c’était bien moi qui voulais retirer ces fonds. Oui, c’était ma carte visa Hsbc, dans un distributeur Hsbc, avec le code pin Hsbc…

Bref, une hirondelle ne fait pas le printemps, mais les signes s’accumulent autour d’Hsbc. Peut-être qu’ils manquent de fonds depuis qu’ils ne peuvent plus blanchir autant d’argent qu’avant?

Toujours est-il que toutes les grandes banques françaises présentent elles aussi des risques de faillite permanents

Dans un tel climat il est certainement sage de mettre ses oeufs dans d’autres paniers

Pourquoi le Titanic est en France…

J’ai récemment revu le film « Le Titanic ».

Une des choses marquantes c’est la réaction des gens:

  • beaucoup n’y croient pas
  • certains se demandent ce qu’il faut faire
  • seule une minorité comprend la gravité de la situation et agit en conséquence.

La France en train de couler comme le Titanic

Pour sauver les banques de la faillite en 2008, le gouvernement leur a prêter 700 milliards (avec vos impôts bien sûr).

Sous Sarkozy, la dette de la France a augmenté de 500 milliards selon Sarkozy, et 600 milliards selon Hollande.

Avec un endettement proche des 100% de PIB, l’état français est en faillite, et ne peut continuer de fonctionner que grâce à l’endettement, qui augmente donc.

Cela n’empêche pas Fabius et Hollande de faire la guerre au Mali, ou de vouloir faire la guerre en Syrie, car après tout, tout cela est financé par les impôts des français, et non pas le fils à Fabius qui joue à coup de millions au casino.

Record de la Dette

En juin 2013, la dette de l’état se monte à 1870 milliards d’euros, un nouveau record représentant 91% du PIB.

Le seul montant des intérêts représente plus de 50 milliards, soit le montant total de l’impôt sur le revenu.

Ceux qui disent que les impôts servent à construire des autoroutes et des crèches se trompent.

Vos impôts servent en premier à payer les intérêts de la dette aux banquiers…

dette de la france

Record d’Impôts

Mr Sarkozy avait été bon pour augmenter les impôts (cf la liste complète ici)

Mr Hollande est aussi très bon pour ça (cf liste en cours ici)

En fait quand Hollande parle d’une tranche d’impôts à 75%, il fixe l’objectif moyen terme des gouvernements (UMPS):

taux-de-prelevements-obligatoires1

Record de Déficit Commercial

1 image parle plus que 1000 mots:

historique-balances-commerciales

Record de Chômage

Les chiffres bidonnés de l’Insee indiquent 10,6% de taux de chômage, et grâce à leur dernier bidouillage cela a permis à l’insee de faire disparaître 0,3% de chômeurs de ses statistiques…

chomage bidonné insee

Les chiffres réels du chômage sont plutôt de 15 à 20%, si on inclut tous les pauvres, les bénéficiaires du RSA, les jeunes, les cinquantenaires en pré-retraite, et tous les chômeurs de longue durée qui ont abandonné la recherche d’un emploi.

Merci l’Europe ultra-libérale pour la désindustrialisation et ces records de chômage…

chomage

Conclusion

Mr Hollande dit que la crise est finie, cela signifie en réalité que la grosse crise arrive.

Quand le bateau coule, la seule chose sensée à faire c’est de sauver sa peau et celle de ses proches.

La musique (des medias et du gouvernement) continue à jouer alors que le bateau coule, et ceux qui continuent à danser finiront noyés (et ruinés).

Pour sauver votre peau et celle de votre famille, il faut prendre les bonnes décisions et agir maintenant:

Regardez la série de videos Investisseur Pro pour apprendre à vous enrichir en période de crise

Investisseur Pro

Quand l’Europe et les Etats sauvent les banques, qui paie?

Ce que peu de gens comprennent, c’est que lorsque les états et la BCE sauvent les banques de la faillite, ce n’est pas pour sauver le système et éviter l’effondrement économique, mais bien pour sauver les banquiers.

En réalité tous ces plans de sauvetage des banques, ainsi que des pays comme la Grèce, l’Irlande , le Portugal, l’Espagne etc ne sont pas là pour sauver la population, mais pour éviter des immenses pertes aux banquiers.

Qui paie l’addition?

Les contribuables européens, et leurs descendants puisque les dettes mettront des décennies à être remboursées.

En réalité tous ces plans ne sont qu’un immense transfert de richesse, des contribuables vers les banques, avec la complicité des politiques et des hauts fonctionnaires européens, qui touchent au passage de juteuses commissions.

C’est un beau racket, légalisé, et vendu par les media comme un « plan de sauvetage », sous entendu de l’économie, en réalité des banques.

Mais comme ce racket n’est pas suffisant, l’étape d’après est le racket pur et simple des déposants bancaires, comme à Chypre.

Donc racket des contribuables, racket des déposants, la dernière étape sera l’hyperinflation, c’est à dire le racket de l’ensemble de la monnaie papier en circulation.

Et comme rien ne se perd, et rien ne se crée, mais tout se transfert, toutes les richesses finiront dans les mains de la toute petite oligarchie qui gouverne dans l’ombre.

Les investisseurs pros s’en sortiront, les autres finiront ruinés, comme les grecs, chypriotes, irlandais etc…

Quand l’Europe sauve les banques, qui paie?

Dans ce reportage, Harald Shumann cherche à savoir où est passé l’argent lorsque les banques européennes ont fait faillite en 2008-2009, et ont été renflouées par les états et la BCE…

Une des sources divulgue la liste des bénéficiaires, et cite notamment « la 1ère banque française ». On aperçoit aussi le nom de Cnp Assurances…

Faillite des Banques Françaises

Les vacances approchent, et si vous avez l’occasion de passer quelques jours à Chypre, vous vous rendrez compte qu’une banque peut faire faillite du jour au lendemain, que le vendredi vous disposiez de toute votre épargne, et le lundi, la banque est fermée et votre argent parti en fumée.

Les banques françaises peuvent-elles faire faillite?

Peu de gens y croient, et pourtant, en 2008-2009, les banques françaises n’ont du leur survie que grâce à l’argent prêté par l’Etat.

Mais à l’époque l’endettement de l’Etat français, bien qu’abyssal, ne représentait « que » 45% du PIB. Aujourd’hui nous sommes à plus de 90%, ce qui signifie que l’état n’a plus les moyens de sauver les grandes banques, mais seulement les petites (comme le Crédit Immobilier de France et Dexia).

Voici la taille du bilan des 6 premières banques françaises (source des schémas: l’excellent site les-crises.fr):

Bilan Banques Francaises

On voit que leur bilan est gigantesque par rapport aux recettes de l’état...

En cas de nouvelle faillite, l’état français sera incapable de prêter à nouveau 700 milliards.

C’est pour cela que les pays de l’union européenne, dont la France, ont mis en place un cadre législatif qui permettra la spoliation directe des déposants, comme à Chypre.

On voit aussi que le bilan des banques françaises est monstrueux par rapport à leurs fonds propres: l’effet de levier permet de démultiplier les résultats, en cas de bénéfices, mais aussi en cas de pertes…

C’est pour cela que les banques peuvent être bénéficiaires une année, et en faillite l’année d’après.

Le « sauvetage » de la Grèce a surtout servi à sauver les banques françaises et allemandes.

Maintenant étudions les 3 plus grosses banques françaises (BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole)  pour comprendre les risques.

BNP Paribas en Faillite?

Voici l’actif de la BNP, équivalent au PIB de la France (sic!)

actif-bnp

On voit de nouveau l’énorme effet de levier, proche de 30…

Ce qui signifie que si 4% des emprunteurs font défaut, BNP Paribas se retrouve en faillite. C’est ce qu’il s’est passé avec les défauts de la Grèce. Seul l’argent de la BCE a sauvé le navire.

On voit que dans les actifs il y a de plus en plus de produits dérivés (les fameux subprime, cds etc…), qui sont des bombes de destruction financière massives selon Warren Buffett.

bnp resultat

On voit que la BNP fait de copieux bénéfices, grâce à son effet de levier… mais sans l’intervention de la BCE en Grèce, en Irlande, en Italie etc… la BNP serait dans le rouge. Pour l’instant elle profite de son sursis pour continuer à verser de juteux bonus et sponsoriser Roland Garros…

Société Générale en Faillite?

bilan Société Générale

On voit que le bilan de la Société Générale est plus petit que celui de la BNP. Mais l’effet de levier tout aussi important.

résultats Société Générale

Par contre ses résultats aussi, on sent qu’on est proche de zéro…

Il en faudra peu pour que ça plonge… Un défaut de la Grèce? de l’Italie? de l’Espagne?

(N.B: je suis client de la Société Générale, et j’ai tout sorti, je ne garde que le minimum de fonctionnement et des emprunts 🙂

Crédit Agricole en Faillite?

bilan crédit agricole

Le bilan du Crédit Agricole est aussi gros que celui de la BNP, toujours avec un gros effet de levier.

crédit agricole Resultat

Mais le Crédit Agricole fait des pertes, notamment à cause de la Grèce.

Bref je serais client je sortirais mes fonds rapido presto.

La Banque Postale en Faillite?

Pas de schémas pour la banque postale, mais juste des anecdotes: la banque postale met de plus en plus de restrictions pour ses clients qui veulent retirer du cash. Certaines agences semblent limiter les retraits à quelques centaines d’euros, et les virements à 800 euros par semaine. Ca sent très mauvais aussi…

Dexia en Faillite

Dexia n’est pas pas une banque de dépôt, mais par contre elle est bien en faillite, obligeant les états français et belges à la recapitaliser à coups de milliards (payés par les contribuables, donc vous).

Confiscation des Dépôts Bancaires

La plupart des gens ne croient pas qu’une faillite bancaire soit possible, et annoncer la faillite des banques c’est avoir tort jusqu’à preuve du contraire.

Je n’annonce donc pas de faillite imminente, mais il est fort probable que cela arrive à court ou moyen terme.

Si les pays européens dont la France ont voté un cadre législatif prévoyant la ponction des déposants en cas de faillite bancaire, c’est que le risque est bien présent.

Comment Sécuriser son Patrimoine dans ce Contexte?

Je vous invite à visionner les videos Investisseur Pro, qui permettent d’analyser le passé, de comprendre le présent et d’anticiper le futur.

Car mieux vaut être trop prudent un an trop tôt, que regretter de ne pas l’avoir été un jour trop tard.

Demandez aux Chypriotes ce qu’ils ont vécu…

Banque des Règlements Internationaux

Les promesses de Hollande le soumis

Donc c’est promis, le gouvernement français ne touchera pas à votre compte en banque en cas de faillite des banques françaises…

Pourtant, voici un rapport de la B.I.S (Bank of International Settlement ou Banque des Règlements Internationaux), cosigné notamment par la BCE et l’Union Européenne (cf dernière page), qui prévoit bien le contraire:

Dans sa recommandation n°10, la B.I.S annonce qu’il est préférable, en cas de faillite bancaire, d’éviter l’utilisation des deniers publics.

C’est une bonne nouvelle pour le contribuable, même s’il est évident qu’en cas de faillite bancaire, les gouvernements en faillite eux même seront incapables de sauver les banques comme ils l’ont fait en 2008-2009.

C’est donc juste une récupération d’un état de fait de la part de la B.I.S.

Bank of International Settlements (Banque des Règlements Internationaux)

BRI

La Bank of International Settlement est située en Suisse, à Bâle, son capital est détenu par les banques centrales du monde entier.

C’est en quelque sorte la mère de toutes les banques centrales du monde. 

La BIS est un organisme discret, réputée pour son biais pro nazi lors de la 2e guerre mondiale, et sous l’influence des Rothschild.

Son siège ressemble à la Tour de Babel, en accord avec le projet de l’oligarchie, à savoir créer un Nouvel Ordre Mondial, un seul gouvernement totalitaire pour l’ensemble de la planète.

tour de babel

L’Union Européenne est bien symbolisée par la tour de Babel:

un ensemble de pays qui parlent un langage différent, ont des cultures et des économies différentes, mais que l’oligarchie a réunis pour le meilleur (pour l’oligarchie) et le pire (pour le peuple).

Son ancêtre est l’U.R.S.S, et on sait comment cela a fini.

Bail In

Les banques chypriotes auraient pu être sauvées par un simple prêt de la BCE, mais l’oligarchie a voulu tester le principe du Bail In, c’est à dire le sauvetage des banques par les déposants.

Malgré quelques chypriotes ruinés et en colère dont tout le monde se fout, ce bail in est finalement passé comme une lettre à la poste: pas de bains de sang, pas de bank run massif, les medias ont insisté pour présenter les clients volés comme de méchants mafieux russes, et finalement seuls les riches déposants ayant plus de 100 000 euros en compte ont été volés.

C’est oublier toutes les entreprises qui avaient de la trésorerie en banque, et qui vont probablement faire faillite, entrainant une ruine totale de l’économie chypriote.

C’est faire fi de tous les retraités chypriotes qui ont épargné toute leur vie pour se retrouver ruinés à cause des agissements de banquiers assassins, et de décisions des bureaucrates de la troïka (FMI, BCE & U.E)

La mauvaise nouvelle

Donc si l’Etat ne sauve pas les banques en faillite too big to fail, qui va les sauver à la prochaine vague de faillite?

Et bien la B.I.S recommande indirectement que ce soit les bailleurs privés, et donc les actionnaires mais aussi les déposants, depuis le précédent chypriote.

Beaucoup de gens croient qu’en dessous de 100 000 euros ils ne risquent rien…

C’était sans doute le but de la manoeuvre chypriote;

annoncer d’abord la confiscation de tous les dépots, puis modifier la règle en confisquant uniquement les dépôts au dessus de 100 000 euros.

Mais les banques chypriotes étaient des nains par rapport aux banques françaises, Laiki Bank avait 42 milliards d’actifs et 3 milliards de capitaux, lorsque BNP a 1965 milliards d’actifs et 85 milliards de capitaux propres.

Le document publié par la BIS prépare en réalité le terrain juridique pour la confiscation pure et simple des dépôts bancaires lors de la prochaine faillite des banques européennes…

Je suis prêt à parier que le seuil sera certainement bien inférieur à 100 000 euros, car les montants en jeu seront au moins 30 fois plus importants.

 

Faillite des Banques

Faillite de la banque Laïki, 2e banque chypriote

banque laiki

La troïka (FMI, U.E et BCE) va donc « sauver » la 1ère banque chypriote (Bank of Cyprus) avec l’argent des déposants chypriotes et celui des contribuables européens.

Par contre la 2e banque chypriote, la banque Laïki, va tout simplement faire faillite…

Donc a priori les dépôts au delà de 100 000€ seront « taxés », jusqu’à 40% maximum…

Taxer est un bien grand mot pour désigner plutôt une confiscation pure et simple, cela permet de donner à cette confiscation un aspect « légal », digne de la mafia, ou d’un régime totalitaire.

Les media français divertissent l’attention

Alors comme prévu les media français préfèrent faire leur une avec les manifestations mariage pour tous ou anti mariage gay, c’est bien commode pour distraire la population.

Moscovici a promis qu’une telle confiscation n’arrivera pas en France, sous entendu dans l’immédiat.

Mais il n’a pas expliqué pourquoi ça n’arriverait pas en France…

Et ses promesses n’engagent que ceux qui y croient.

Chypre, l’étincelle qui mettra le feu aux poudres

Chypre, un minuscule pays, une goutte d’eau dans l’économie européenne, établit donc un précédent: les déposants bancaires ne sont pas propriétaires de leur argent, mais bien prêteurs de leur banque, et si celle ci a des problèmes, ils sont désormais « invités » à payer les pots cassés.

Ne taxer qu’au dessus de 100 000€ est malin, car cela épargne la plupart des déposants, et ceux qui ont plus ne sont pas du style à aller défiler dans la rue.

Mais ce précédent est fort inquiétant pour les déposants du monde entier, il montre bien quel est le programme de l’oligarchie: piquer tout le pognon.

La BCE n’est pas à 9 milliards prêt, d’autant qu’elle les crée d’une pression de touche sur un clavier d’ordinateur.

On peut donc se demander pourquoi confisquer ainsi l’argent des déposants, pour une somme relativement dérisoire pour elle…

Expérimentation de la Troïka

Et bien cela permet à la troïka d’expérimenter la confiscation, et de voir quelles sont les réactions.

Cela permet également de mettre un pied dans la porte, technique bien connue des vendeurs d’aspirateur, et donc de commencer à « dresser » les foules, pour que le peuple intègre l’idée d’une confiscation.

Plus une idée est répétée, plus elle devient acceptée.

Cet épisode chypriote sonne le début d’une partie vers le totalitarisme, la troïka ne s’embarasse plus d’avancer masquée, mais lève le voile sur ses réelles intentions, créer un monde totalitaire digne du roman 1984, où tout appartient à l’état totalitaire, pardon l’Union Européenne.

Bankrun

Pour éviter un bankrun, les retraits à Chypre sont désormais limités à 100€ par jour, juste de quoi payer les factures…

A vrai dire, les banques à Chypre, mais aussi dans le monde entier, n’ont pas assez d’argent dans leurs guichets pour fournir l’ensemble des déposants.

De plus, si tous les déposants devaient retirer leurs fonds, cela entrainerait obligatoirement une faillite totale du système bancaire chypriote.

Remarquez qu’en France, La banque postale limite par exemple les retraits à 900€ par semaine avec une carte Visa classique, soit 128€ par jour.

bankrun banque laiki

Krach 2013

Comme en mars 2008 avec la faillite de Bear Stearns qui était le prémice du krach de septembre 2008 et la faillite de Lehman Brothers, la faillite de la banque Laïki en mars 2013 aura des conséquences pour les banques européennes et françaises dans les prochains mois, la question étant quand exactement, et surtout quelle banque sera le prochain Lehmann Brothers, car dans une chaîne c’est toujours le maillon faible qui craque en premier.

99,9% des français vont continuer à faire confiance à leurs banques, car ils ne comprennent pas que ce qui est en train de se passer à Chypre, qui n’est que le prélude de ce qui va se passer en France, dans les 5 ans à venir.

En 2012 les banques françaises ont réussi à augmenter leurs dépôts de 30%, notamment grâce à l’arnaque du livret A, preuve s’il en est de la naïveté des français, au moins aussi élevée que celle des chypriotes.

Tout ce qu’il se passe actuellement est pure folie destructrice pour le peuple, mais pose bien les fondements d’un état totalitaire européen.

moscovici

Bankrun

1 homme averti en vaut-il 2?

Je reste toujours autant étonné du manque de discernement des gens (pas vous bien sur).

Dans les films, on voit souvent de futures victimes ne pas réagir face au danger pourtant évident qui se profile… 
et en tant que téléspectateurs, on se dit: mais quels abrutis, pourquoi ils ne réagissent pas?

Et bien tout simplement parce que c’est le reflet de la réalité…

De la même façon, les gens sur une plage qui voient arriver un tsunami se contentent de regarder ébahis, alors qu’ils feraient mieux de courir vers les hauteurs

Et la aussi en voyant les images on se dit, mais pourquoi ne courent ils pas se mettre a l’abri?

J’écrivais il y a quelques temps cet article sur la faillite des banques

Nous étions au bord du gouffre, et depuis nous avons fait un grand pas en avant

Bien sur, la faillite des banques n’est pas certaine, mais elle n’a jamais été aussi probable

Les media disent que l’état ne laissera pas ses banques faire faillite…

Sauf que l’état est en faillite aussi…

Empruntera-t-il aux banques pour les sauver? ;-)

Les Etats-Unis ont perdu a juste titre leur note AAA, je ne vois pas comment fera la France pour la garder…

Reste bien sur la planche a billets… mais les Allemands semblent être de moins en moins d’accord…

Bref, laisser tout son argent a la banque aujourd’hui est un pari risqué, où le risque de perte est tout simplement de 100%, et l’espérance de gain de 2,25% (taux du livret A, je ne compte pas les gens qui ont perdu de l’argent sur leurs pea, compte-titre et assurance-vie grâce a leurs banques)

Autant dire qu’il ne faut pas être Einstein pour comprendre qu’il n’y a rien a gagner et tout a perdre

Etant client de la société générale, j’ai laissé toutes mes dettes chez eux, et transféré tous mes actifs ailleurs, ne laissant que le strict nécessaire aux opérations courantes

Si la Société Générale ne fait pas faillite, ma foi, ça ne changera rien.
Au pire les lecteurs de ce blog pourront me reprocher mon excès de prudence…

Par contre, si elle fait faillite, je serai heureux d’avoir pris mes précautions…
Et les lecteurs qui auront suivi mes conseils, pourront m’offrir un beau cadeau ^^

Enfin les plus malins profiteront de la débâcle et de l’ignorance des gens pour gagner de l’argent…

bankrun dessin