Réduire la Population Mondiale à 500 millions

Un des projets de l’oligarchie toute puissante est de réduire la population mondiale à moins de 500 millions.

Ils ont même affiché cet objectif sur « les Georgia Guidestones » en Georgie (Etats-Unis)

georgia guidestones

Il y est clairement inscrit que leur objectif est de maintenir la population mondiale à moins de 500 millions, au su et au vu de tous.

population reduction

On est loin de la magnifique chanson « Georgia » de Ray Charles.

Lorsque l’on garde cet objectif à l’esprit, il est plus facile de comprendre l’actualité et les décisions prises par les politiques et autres commissaires européens.

Les crises actuelles en Grèce, Chypre, Portugal, Irlande, Espagne et France ont toutes en commun une réduction drastique du niveau de vie (et des libertés).

Certains sont fatalistes et pensent que c’est du au hasard ou à l’incompétence des politiques.

Pour ma part je pense au contraire que les politiques sont très compétents, mais qu’ils travaillent pour leurs maîtres et non leurs peuples. C’est une des erreurs majeurs du citoyen lambda, celle de croire que le président pour lequel il a voté a les intérêts du peuple à coeur.

C’est oublier que les candidats à la présidentielle ont d’abord été sélectionnés par l’oligarchie, qu’ils soient de gauche, droite ou milieu.

Cela explique d’ailleurs pourquoi un Hollande fait exactement la même politique qu’un Sarkozy.

Le système bancaire, l’union européenne et l’euro ont été pensés et conçus de longue date, avec minutie et précision. Ceux qui l’ont fait en connaissaient les conséquences, que les peuples européens sont en train de subir: désindustrialisation, chômage, hypertaxation, inflation => appauvrissement.

Combiné à la pollution, la malbouffe, le stress etc cela devrait faire chuter le taux de natalité en dessous du seuil fatidique de 2 minimum requis pour un renouvellement des générations.

La promotion de l’homosexualité va aussi dans ce sens, la malbouffe type Monsanto aussi, la fin du CDI également. L’eugénisme sera sans doute une prochaine étape de cet agenda macabre.

Lorsqu’on prend en compte l’objectif initial de réduire la population mondiale, en fait, toute cette dépression économique prend sens…

La destination finale? 1984