Oui je compatis, Non je ne suis pas Charlie

« Quand tout le monde pense la même chose, alors personne ne pense »

« Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt »

D’habitude je suis à Boracay, et donc immunisé des medias mainstream français. Mais actuellement je suis en France, et donc j’ai le droit à tout le bourrage médiatique autour des attentats contre les employés de Charlie Hebdo.

C’est évidemment un drame, et je compatis avec la douleur des familles et amis des victimes.

Attentat à la liberté d’expression? Non, désolé

Mais lorsque j’écoute les medias mainstream et sociaux qui semblent ne faire qu’un, il en resort que ces attentats ont été faits contre la liberté d’expression.

Le raisonnement simpliste consiste à penser que les dessinateurs de Charlie ont caricaturé le prophète et l’islam, et que donc des islamistes terroristes ont tué les dessinateurs, et donc ils sont contre la liberté d’expression…

Mais en quoi cet attentat est-il une attaque contre la liberté d’expression? Nous empêchent-ils de nous exprimer? Non, pas à ma connaissance. C’est un acte de violence, avec des buts précis, que je condamne évidemment. Mais cela ne restreint nullement la liberté d’expression.

Qui restreint la liberté d’expression en France?

Les seuls qui ont le pouvoir de restreindre la liberté d’expression en France sont l’état et le gouvernement, et les medias.

Par exemple, pas plus tard que l’an dernier, Manuel Valls a tout fait pour interdire les spectacles de Dieudonné, avec l’aide du conseil d’état, les préfets et les maires de certaines villes. Ca c’est une véritable atteinte à la liberté d’expression. Que l’on apprécie ou pas Dieudonné.

Ou alors, cela signifie que Manuel Valls est celui qui décide qui a le droit de s’exprimer en France.

Ce 18 septembre 2014, les députés ont adopté l’article 9 de la loi antiterrorisme, qui avalise la censure de certains contenus web, sans que la décision n’ait été approuvée par un juge, ce qui laisse la porte ouverte à la censure de tout site internet, jugé comme terroriste. La question étant qui juge ce qui est terroriste? Le gouvernement… Donc ce site que vous lisez, qui critique ouvertement le gouvernement, les banques et les medias, pourra être fermé parce que Mr Valls en a décidé ainsi…

Si on remonte plus loin, il existe aussi la loi Gayssot, qui dans son article 9, qualifie de délit la contestation de l’existence des crimes contre l’humanité, tels que définis dans le statut du Tribunal militaire international de Nuremberg. Donc qui dit qu’en gros que le tribunal militaire de Nuremberg a dit la vérité absolue et qu’il est interdit de la contester.

Enfin les medias ont aussi un pouvoir de limiter la liberté d’expression, tout simplement en refusant de médiatiser telle ou telle personne.

Donc les terroristes n’empêchent personne de s’exprimer, par contre l’état le fait, malgré toutes les diatribes actuelles.

Le but véritable de ces attentats

Non, désolé, ces attentats ne sont pas contre la liberté d’expression, mais bien un attentat terroriste, réalisé par des professionnels, dont l’un des buts était une médiatisation extrême, ce qui a très bien réussi.

Et plus les medias en parlent, et plus ils réalisent l’objectif voulu par les commanditaires de cet attentat tragique.

Cet attentat pose en réalité beaucoup de questions, que les medias et politiques s’abstiennent de poser:

  • Qui a commandité ces attentats? N’importe quel enfant de 10 ans qui a vu un film sur la mafia, sait que les tueurs ne sont que des simples exécutants, en général assez bas dans l’échelle de commandement. Donc qui sont les parrains?
  • Dans quels buts? Un des buts évidents est la médiatisation extrême de l’événement. Mais quels sont les buts autre que celui là?
  • Qui seront les victimes par ricochet? C’est assez facile à répondre, les musulmans se sentent visés, et essaient de se dissocier de cet attentat, mais le mal est fait, et certains lieux musulmans ont déjà fait l’objet d’attaques.
  • Qui a financé l’opération? C’est une opération menée par des professionnels aguerris, préparés, qui ont tué des gens et des policiers de sang froid, sans peur des conséquences. Préparer une telle opération coûte cher, nécessite des moyens importants, à la fois humains, logistiques et financiers.

Les medias jouent sur la corde émotionnelle, au détriment de toute réflexion.

Un 11 septembre à la française?

Plusieurs personnalités ont évoqué un 11 septembre à la française, le parallèle est bien choisi, car:

  • c’est un événement tragique, qui touche chacun d’entre nous
  • c’est un événement médiatique, qui a une dimension mondiale
  • c’est un événement rempli d’incohérences quant à la version officielle, et aux véritables motifs de l’opération: oubli de la carte d’identité d’un terroriste, suicide du numéro 2 du service régional de police judiciaire de Limoges qui travaillait sur l’affaire Charlie Hebdo, pas de sang lors de l’impact de la balle du terroriste sur le policier…

Comme pour le 11 septembre, la vérité prendra du temps à émerger.

Ouf, je n’ai pas égaré ma carte d’identité

Je suis content de ne pas avoir égaré ma carte d’identité…

Donc nous avons une équipe de tueurs professionnels, hyper préparés, qui tuent de sang froid, des civils mais aussi des policiers, et capables d’échapper à la police…

Mais l’un d’entre eux a oublié sa carte d’identité dans la clio… comme c’est balot, vraiment.

Il devait sûrement avoir peur d’un contrôle d’identité! c’est pour cela qu’il a pris sa carte, et comme un imbécile, submergé par l’émotion et la peur d’être rattrappé, il a laissé sa carte dans la voiture. parfois vraiment, ça la fait pas. Ca me rappelle la fine équipe du 11, dans cet excellent sketch de Dieudonné:

Ah vraiment, ces amateurs, ils font toujours une gaffe… et la police qui court après grâce à cet indice… vraiment une caricature de films policiers où ceux ci suivent un faux indice laissé nonchalamment par le méchant

Non, je ne suis pas Charlie

Sur facebook les « Je suis Charlie » ont fleuri. Et bien désolé, non je ne suis pas Charlie.

Bien sûr je compatis avec les victimes de ce terrible attentat, et j’en condamne à la fois les exécutants, et les commanditaires.

Pour autant, je donne autant de valeur aux centaines de personnes qui meurent chaque jour, de guerres, d’attentats, de crimes, de froid, de faim, de maladie. Ni plus, ni moins.

La médiatisation et le deuil national sont le reflet d’une société dominée par les medias, qui choisissent finalement ce que le peuple doit pleurer…

Les 12 victimes méritent elles plus de pleurs que les centaines de personnes qui meurent chaque jour?

Les sans abris, clochards, mendiants, ne mériteraient ils pas aussi une médiatisation importante, un soutien de la population, des fonds spéciaux du gouvernement?

Qui est Charlie Hebdo?

A l’origine Charlie Hebdo fut un véritable journal satirique, anarchique et révolutionnaire, contre les excès du capitalisme.

Et puis il fut pris en main par Philippe Val, soumis aux puissants, et qui a transformé Charlie Hebdo en journal aligné avec les idées de l’oligarchie qui gouverne le monde, et donc avec les politiques qui nous gouvernent.

Le 26 avril 1996, Philippe Val avec François Cavanna et Stéphane Charbonnier ont assemblé 174000 signatures pour interdire le front national… Il semble bien que la liberté d’expression s’arrête à la porte d’idées jugées non adéquates… D’après les derniers chiffres électoraux, ce parti a quand même obtenu 24% des voix. Même si on est contre le FN, il semble légitime dans une démocratie que 24% des électeurs soient représentés par un parti libre de s’exprimer.

Ensuite, Charlie a publié diverses caricatures du prophète Mahomet, s’en prenant donc ouvertement à un symbole important pour le monde musulman. Ca par contre c’est de la liberté d’expression autorisée.

Bref, à titre personnel, je ne me retrouve pas du tout dans ligne éditoriale de Charlie Hebdo. Je n’apprécie pas les religions, mais je ne suis pas non plus pour le blasphème quel qu’il soit, que ce soit à travers des caricatures ou des actions type Femen.

Par exemple, cette couverture de Charlie Hebdo à la suite de la mort de plusieurs dizaines de personnes en Egypte n’est pas spécialement drôle:
charlie-hebdo-le-coran-cest-de-la-merde

Si on remplace le Coran par Charlie Hebdo, on obtient cela:
charlie-hebdo-cest-de-la-merde

Ce qui n’est pas drôle non plus, et choquant.

1 million d’euros pour Charlie Hebdo. Combien pour les sans abris?

Enfin, le gouvernement souhaite donner des fonds (1 million d’euros) pour aider Charlie Hebdo à faire paraître son prochain journal.

Je trouve cela choquant, pourquoi financer un journal satyrique, alors que pendant le même temps il y a des français qui dorment dans la rue et n’ont pas de quoi manger?

Ces 1 million ne vont pas faire revivre les victimes, par contre ils pourraient sauver de futures victimes d’un système financier qui paupérise les plus faibles…

Bref, je compatis avec les victimes de ce terrible attentat et leurs familles, je leur envoie ma compassion et mes condoléances.

Et non, je ne suis pas Charlie Hebdo.

Je suis pour l’amour et la paix, par pour mettre de l’huile sur le feu…

L’humour c’est censé être drôle, ça fait longtemps que Charlie Hebdo n’est pas spécialement drôle.

CHARLIE-HEBDO-facebook